Frithjof Schuon – Shinto Bouddhisme Yoga – Extrait I

Frithjof Schuon – Shinto Bouddhisme Yoga – Extrait I

« Tel auteur n’attache aucune importance aux déclarations indiennes confirmant, au début du XIXe siècle, l’existence immémoriale de l’idée d’un Esprit suprême, et pour prouver que cette idée n’est qu’une abstraction importée par les Blancs, il cite le fait suivant, datant d’une époque (1701) où les mêmes Peaux-Rouges n’avaient pas encore subi d’influence blanche : « Au cours de la conversation (William) Penn pria l’un des interprètes des Lénapé (Delaware) de lui expliquer l’idée que se font les autochtones de Dieu. L’Indien était embarrassé, il chercha en vain des mots et dessina enfin une série de cercles concentriques sur la terre ; et montrant le centre, il ajouta que c’est là que se situe symboliquement le lieu du Grand Homme. » (Werner Muller, Die Religionen die Kardinalpunkte.) On ne saurait fournir une preuve plus patente d’incompréhension que l’argument qu’on entend tirer de ce récit, à savoir que pour le Delaware Dieu était un dessin ; donc quelque chose de « concret » et non une « abstraction »! (…) Quand on ignore et le symbolisme et la mentalité symboliste, on ferait évidemment mieux de na pas s’occuper de symboles du tout. » ~ Frithjof Schuon – Shinto Bouddhisme Yoga pp. 10-11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :