À propos

Pourquoi « Les hommes oubliés » ? J’ai entendu cette expression pour la première fois dans le film de 1999 intitulé « Fight Club » de David Fincher, Tyler Durden dans un monologue dit les phrases suivantes :

« Nous sommes les enfants oubliés de l’Histoire mes amis, nous n’avons pas de but ni de vraie place, nous n’avons pas de Grande Guerre, pas de Grandes Dépressions. Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression : c’est nos vies. »

Ce sont les phrases qui m’ont le plus marqué de ce film. Je crois qu’elles sont les plus authentiques, mais à cette époque j’avais cette perception seulement par instinct, sans pouvoir réellement me l’expliquer. Cette impression était aussi due à ma frustration par rapport à l’époque et la société dans laquelle je grandissais. Ce n’est que bien des années plus tard que j’ai pu réaliser la vraie portée de ce monologue.

Hommes oubliés parce que nous avons oublié d’où nous venons. Nous sommes des hommes modernes et vivons sans tradition, sans lien véritable avec notre passé, nous ne possèdons plus de savoir sacré se transmettant de génération en génération, de père en fils ou de maître à élève. Nous avons par conséquent oublié le sacré. En retirant le sacré de nos vies, nous avons aussi retiré ce qui lui donnait un sens et c’est pourquoi un grand nombre d’entre nous ressentent ce vide intérieur. Vide que nous tentons de combler par des moyens stériles sans aucune dimension sacrée.

Homme oublié également et surtout parce que nous avons oublié Dieu. Comme le dit Nietzsche dans le « Gai Savoir »; « Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c’est nous qui l’avons tué ! » Dieu, par contre, ne nous a pas oubliés et c’est en tentant de renouer avec le sacré que nous pourrons rétablir le lien. Ceci ne s’accomplit évidemment pas simplement par la lecture, mais la lecture peut servir d’élément déclencheur.

Nous avons aussi oublié ces hommes qui sont nos ancêtres et qui ont bâti l’occident. Platon, Socrate, Plotin, Maître Eckart, Marc Aurèle, etc. Pourquoi est-ce que le savoir transmis par ces hommes n’est pas enseigné dans nos écoles ? Pour faire de nous des hommes déracinés et sans identité, des hommes qui tendent vers le modèle bourgeois de la réussite : richesse et célébrité.