Maître Eckhart – Extrait 3

Maître Eckhart – Extrait 3

Le pauvre qui reçoit touche Dieu de plus près que ne le fait celui qui donne cent marks au nom de Dieu.

Car celui qui donne réjouit et honore sa nature, mais celui qui reçoit réprime et méprise la sienne.

On célèbre beaucoup celui qui donne pour ce qu’il a donné. Mais le pauvre, on le méprise et le réprouve pour ce qu’il a reçu.

Maître Eckhart – Les Dits de Maître Eckhart

Maître Eckhart – Extrait 2

Maître Eckhart – Extrait 2

En ceci réside toute perfection : savoir tout souffrir volontiers, joyeusement et librement, avec bonne humeur, tranquillité et sérénité – aussi bien la pauvreté, la misère, la honte, l’adversité que tout ce qui peut nous arriver en toute sorte de nécessité.

Et demeurer ainsi jusqu’à la mort, sans nul pourquoi.

Maître Eckhart – Les Dits de Maître Eckhart

Maître Eckhart – Extrait 1

Maître Eckhart – Extrait 1

Jamais il n’y eut plus grand héroïsme, plus grande guerre, plus grand combat que de s’oublier et de se renoncer soi-même.

Maître Eckhart – Les Dits de Maître Eckhart

Assoyez-vous sur une chaise pas trop confortable, le dos et la tête bien droite, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration sans toutefois tenter de la contrôler. Il faut que votre attention soit entièrement sur votre respiration tout en étant détachée de celle-ci. Si vous sentez un inconfort prenez-en conscience puis changez votre position, il ne faut pas que vous bougiez simplement par réflexe.

En vous concentrant sur votre respiration vous serez submergés par toutes sortes de pensées, le combat intérieur commence ici, il faut faire taire ces pensées qui sont les différentes voix de votre ego.

Vous ne tiendrez pas deux minutes et je vous comprends.